• 02 36 17 64 62
  • elliott@api-formations.fr

La cloaking est une technique SEO très poussée

Le cloaking : white hat ou black hat ?

Le cloaking est une technique de référencement initialement utilisée par les black hat mais enseignée dans notre formation SEO. Il s’agit de présenter, sur un même site internet, des contenus différents pour les internautes et les moteurs de recherche. Le cloaking permet une meilleure indexation dans les pages de résultats, même s’il est considéré, par Google, comme une tromperie et peut entraîner la pénalisation du site.

En fait, il s’agit d’occulter du contenu, comme des liens ou des images, au moteurs de recherche. L’internaute verra donc des bannières publicitaires ou des liens et le bot ne les verra pas.

Comment fonctionne l’occultation?

Lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur un moteur de recherche, celui-ci affiches les résultat provenant de son index. Toutefois, l’objectif de base du camouflage est d’optimiser une page pour le visiteur et de présenter une autre version aux moteurs de recherche. La page peut contenir du contenu multimédia pour les visiteurs tandis que les moteurs verront du texte décrivant cette vidéo. Evidemment, la sémantique du texte sera beaucoup intéressante pour l’indexation du site qu’une vidéo.

En effet, Les moteurs de recherche peuvent mieux traiter et indexer le contenu de type textes, les contenus multimédias comme les vidéos sont plus difficiles à lire. A l’aide de l’occultation, une page peut être conçue pour être particulièrement attrayante pour l’utilisateur sans que vous n’ayez à vous inquiéter de l’indéxabilité de la page et de sa position dans les moteurs de recherche : les robots ne peuvent pas lire les composants médias et ne peuvent donc pas les indexer.

Il convient de noter que Google a maintenant développé un certain nombre d’outils et de possibilités pour mieux traiter et indexer le contenu multimédia, réduisant ainsi la nécessité du Cloaking.

Le cloaking utilisé en black hat SEO

Le terme de « black hat » est issue des film de westerns dans lesquels les méchants portent de grand chapeaux noir et cachent ainsi leur visage. Le cloaking peut être traduit par camouflage ou déguisement : il s’agit de cacher aux moteurs de recherche  dont Googlebots le contenu réelle d’une page. Dans des cas extrêmes, le contenu présenté aux moteurs de recherche n’ a rien à voir avec le contenu trouvé par les internautes.

Ainsi, le cloaking peut être utile dans les cas suivants :

  • cacher un site d’une thématique porno, voyance ou illégale a des modérateurs de forums ou d’annuaires
  • caché du contenu volé ou dupliqué
  • masquer des bannières publicitaire pour les site type MFA (made for amazon ou made for adsense)
  • cacher son réseau de site type PBN

L’occultation est un processus qui est contraire aux directives de la plupart des moteurs de recherche et dans certains cas peut même être pénalisé. Si les crawlers identifient l’occultation d’une page, ceci mène presque toujours à l’exclusion permanente des index des moteurs de recherche. Par exemple, toute personne qui enfreint les règles de Google pour les webmasters sera pénalisé. La seule façon de réindexer est d’acheter un nouveau domaine ou de faire lever cette pénalité.

Variantes des techniques de l’occultation

Comme l’occultation est basée sur des systèmes de serveur, le dernier peut utiliser l’IP ou l’ID pour identifier si un utilisateur, un navigateur ou un robot veut accéder aux données et afficher ainsi le site internet optimisé.

Il existe deux types d’occultation:

  • Avec l’occultation IP, les visiteurs se voient présenter différentes versions du site Web en fonction de leur adresse IP. Cela signifie que les robots des moteurs de recherche peuvent également être redirigés vers la version de la page qu’ils recherchent en fonction de votre adresse IP.
  • Dans le cas de cloaking par User Agent, différentes versions de la page sont présentées au visiteur en fonction de son agent utilisateur (habituellement un navigateur Internet). En raison du fait que les crawlers des moteurs de recherche tels que Google se révèlent généralement eux-mêmes (google bot), ils peuvent être redirigés vers une autre page avec un code de programme correspondant.
  • le cloaking par JS : il existe des scripts JavaScript que Google ne peut pas interpréter. De ce fait, on cache « l’événement clic » au moteur de recherche et celui-ci ne voit pas le lien.

Le cloaking peut être utilisé de manière white hat

Le cloaking permet de cacher des liens aux moteur de recherche. Il est donc possible de sculpter sa page et de choisir la répartition du PAGERANK au sein de son site. Il peut parfois être utile de claoké son méga menu, en e-commerce par exemple.

Egalement, cela permet de gérer les relations entre les pages, de manière sémantique.

Comment identifier un site cloaké ?

Les moteurs de recherche essaient de garder certains de leurs crawlers secrets afin qu’ils puissent rechercher des pages « cloakées » sans soucis. L’occultation de l’agent utilisateur peut être facilement identifiée.

L’occultation d’IP est particulièrement difficile à détecter, mais comme nous l’avons mentionné plus haut, les outils des moteurs de recherche sont en constante évolution, utilisant des IP neutres et sont capables d’empêcher le cloaking par IP.

D’autres sujets au programme de notre formation en référencement naturel :